29 avril 2006

NécessitéCheveux tenus par un élastique, il est prêt pour affronter le travail d'une journée. Les couleurs sont mises, une après l'autre : de la palette à la toile, les coups de pinceaux sûrs. La flèche du bout du pinceau absorbe également, la surface blanche. Droite, gauche, milieu, le travail de l'artiste-peintre s'étend au fil de l'esprit du tableau. Oui, il part du dessin, du crayon de papier, il part toujours de quelque chose, il ne part pas comme ça, aussi librement que possible. Il part de ce travail en amont : préalable et si... [Lire la suite]
Posté par petit taf à 20:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 avril 2006

l'idée et sa réalisation

Le soleil nous attire, melns et moi tout au fond du jardin. La bêche est là, prête à l'emploi. Ma tante polonaise m'a prévenu : tu ne plantes rien pendant une semaine, de mercredi à jeudi prochain. Mes graines attendront, oui je suis les conseils de la sagesse. J'ai l'intention de faire pousser beaucoup de fleurs,  et voir l'été éclaté des milles et une couleurs du jardin rocambolesque.  L'idée est précise dans mon esprit en nage, mes quelques expériences précédentes m'ont appris à discerner l'idée et la réalisation de... [Lire la suite]
Posté par petit taf à 13:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 avril 2006

Clint, Eastwood.

Il y a une chose que je vois, le style de melns ne plaît pas souvent. Alors, je lui dédie ma vie, car je suis capable de cela, de tant d'amour pour lui, et sa peinture, non reconnu. Je me demande parfois si le fait d'être connu ou non, contribue à faire accepter sa peinture. Mais la peinture, c'est une chose compliquée, melns est à contre-courant, il ne vit pas le dépouillement tel que le conçoivent les modernes, il est plutôt classique, parfois symbolique, parfois littéral. Un refus, ce n'est rien, je ne veux pas imposer... [Lire la suite]
Posté par petit taf à 19:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 avril 2006

délicatesse,

quand je pénètre l'atelier de melns, je ressens l'odeur de la peinture à l'huile et je veux dire : aucune odeur du monde ne me comble autant que celle-là. Puis j'entends sa radio diffusant une onde belge, c'est ainsi, melns écoute radio 21, plus tard, il me racontera ce qu'il a entendu. je regarde ses toiles, examine avec soin ses dernières touches de peinture, suis-je une étrangère dans ce monde-là ? je me pose parfois la question tant l'entrée dans un atelier doit se faire avec des gants, ceux de la douceur et du soin, ceux... [Lire la suite]
Posté par petit taf à 21:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 avril 2006

visite éclair, le ciel du jour est gris.

matin lorrain, je suis réveillée, j'entendais à la radio les bruits du monde : des journaux apportant des nouvelles, des chansons à la mode, je me rapprochais du poste pour connaître quelques prévisions, la bourse en hausse ? Ce n'était pas clair, les grésillements m'empêchaient d'entendre où j'en étais avec mes actions ! Quelle plaisanterie, je n'ai pas d'actions, pas d'or dans des coffres forts. Je me décidais pour une visite de l'atelier du peintre. Je me sentais bien dans l'atelier de melns, je regardais les couleurs, les... [Lire la suite]
Posté par petit taf à 08:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 avril 2006

broken flowers

C'est un truc bizarre, les centres d'intérêt...A croire que l'on peut faire croire que l'Art est un divertissement comme un autre. Misère, misère, tiens la chanson de Coluche, fredonne inside mes globules. L'art n'est pas un divertissement, c'est une quête de soi-même loin de soi-même et vivre la peinture, par procuration, j'apprends de la Peinture, la peinture pour moi, c'est comme la maîtresse de mon mec, salope s'écrit melns, il pose le verre, et se frotte le genou. J'aime autant la présence de cette passion entre nous,... [Lire la suite]
Posté par petit taf à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2006

j'ai rêvé pour nous de voyages

Je souhaite parfois que nos mondes d'artistes s'entrechoquent, comme lorsque l'on boit une chope à plusieurs, c'est un plaisir que d'entendre les verres tintés lors du cérémonial de la santé. Et le miracle de la technologie permet à ce phantasme des liens d'exercer ses libres combinaisons. Ainsi, en cliquant sur une de ses photographies, vous pourrez partir vers la Pensylvannie, me quitter pour un ailleurs peuplé de couleurs aussi.
Posté par petit taf à 16:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 avril 2006

Des textes cachés

Décrire la vie d'un peintre, c'est une écriture que j'avais conçue lors des débuts de notre rencontre, je retouve ces textes, celui qui suit, en fait parti. Je me relis mais je ne peux pas revenir systématiquement vers eux, il y a ce renoncement vis à vis d'eux...
Posté par petit taf à 16:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]