Commentaires sur

    Méline

    un poeme, que j'avais dailleurs mis sur mon blog il y a longtemps, pour les enfants.

    Ode à l'Enfant...



    Il a un air mutin pour te dire : « je t'aime »...

    C'est un petit lutin qui tente par lui-même

    D'ouvrir tout grand ses yeux au travers des espaces

    Et des différents cieux pour y faire sa place...



    La source devient ru, puis serpente en rivière

    Avant de s'en aller entre forêts et villes ;

    La chenille, naissant nue, doit s'enrober de fil

    Avant que d'étaler ses ailes de lumière...



    Le matin de l'enfance apporte une joie fraîche

    Faite d'insouciance aux mains devenues rêches.

    Les amis se proposent de protéger ce coeur

    Et de l'inscrire en prose enrubannée de fleurs...



    La famille rassemble au sein de son histoire

    Des séries d'anecdotes qu'elle image en victoires.

    Il se lève ; il retombe, il sourie, titubant,

    Et découvre le monde, aux bras de ses parents.



    Nul ne saura décrire combien de pas il faut

    Pour traverser la vie sans l'outrage des maux.

    Mais chacun est ravi lorsque l'enfant engage

    Nos plus doux souvenirs en unique partage...



    Quand son regard en pleur étincelle et questionne

    Que répondre en douceur à la moue trop mignonne ?

    Comment sécher des larmes, qui coulent en veloutant

    Une joue qui désarme tout mécontentement ?



    L'aube tamise l'air et prépare le jour.

    Son voile avec audace, glisse dessus la plaine

    Et efface avec grâce, de la nuit les atours...

    Ainsi dans chaque vers, l'enfance reste Reine

    Posté par feuilllle, 30 janvier 2007 à 13:10 | | Répondre
Nouveau commentaire